Je me met à la projection de patrons !

C’est une véritable révolution qui se prépare dans mon atelier, il faut que je vous raconte…

J’ai toujours été un peu geek, ceux qui me connaissent le savent, dès qu’il y a de l’électronique quelque part, ça m’intéresse.
Alors oui j’ai une machine à coudre électronique, j’ai acheté une silhouette portrait avant que ça ne se soit démocratisé,… mais rien d’extravagant non plus.

J’avais pourtant déjà entendu vaguement parler du système de projection des patrons de coutures, mais ça me semblait compliqué à mettre en œuvre, difficile à adapter à ma patronthèque ou que sais-je, je ne m’y étais pas arrêtée.

Jusqu’à ce que début de semaine, un post sur un groupe de couture facebook parle de ce système et invite les personnes intéressées à rejoindre le groupe Projection et Patrons (de couture)

Je vous ai déjà montré mon atelier, il n’est vraiment pas grand. J’ai un long plan de travail d’une profondeur de 63cm sur toute sa longueur et sur lequel sont disposées mes machines: ma surjeteuse/recouvreuse, ma brodeuse et ma machine à coudre ainsi qu’un tapis de découpe format A1, formant un L avec ce long plan de travail j’ai mon bureau avec ordi, tablette graphique,… et en face de mon plan de travail une grande étagère kallax d’ikea dans laquelle sont rangés mes livres et tissus. Le passage entre le plan de travail et l’étagère n’est que de 1m ce qui fait que quand j’ai besoin de sortir ma planche à repasser j’ai un peu de mal à passer d’une machine à l’autre, mais bref c’est mon petit coin à moi et je m’y sens bien.

J’ai parlé sur ce post facebook du peu d’espace dont je disposais pour découper mes tissus et j’ai pas mal discuté de ce qui serait envisageable dans mon cas, à savoir soit installer un vidéo projecteur au plafond ce qui est bien moins onéreux et surtout n’encombrerais pas d’avantage l’espace autour de mon tapis de découpe, soit investir dans un vidéo projecteur à ultra courte focale bien plus cher mais permettant d’obtenir une très grande surface de découpe en déposant le projecteur à côté de l’espace de découpe ce qui me permettrait de le déplacer dans mon séjour pour découper sur ma table de salle à manger lorsque l’espace me manquerait.

Vu qu’en pratique, ce projecteur me servirait à 95% du temps dans mon atelier, j’ai opté pour une installation au plafond qui me libère la surface de mon plan de travail et en comparant les différents modèles j’ai opté pour le bomaker S5, un support de fixation plafond, un câble d’alimentation blanc de 5m (oui oui ça aurait pu attendre mais imaginer un fil noir et une rallonge descendre de mon plafond me contrariait) ainsi que des petits clips pour caler le fil électrique le long de ma fenêtre et un nouveau tapis de découpe vu l’état dans lequel était le mien.

Hormis le tapis de coupe qui arrivera lundi, tout le reste est arrivé vendredi et je me suis immédiatement attelée à l’installation.
J’ai donc allumé le projecteur pour repérer ou le placer au plafond et avoir l’image qui tombe au bon endroit, j’ai fait des trous dans le plafond, y ait mis des chevilles mollies et ait accroché la bête.

Ensuite ce n’est pas bien compliqué, il faut projeter un fichier de calibration sur son tapis de découpe, bouger un peu le vidéo projecteur si l’on a des trapèzes à la place de rectangles éventuellement corriger également un peu avec la molette de distorsion trapézoïdale et ensuite zoomer ou dézoomer pour avoir la même dimensions qu’indiqué sur le gabarit pour les différents carrés/rectangles.

Une fois que c’est fait, on peut projeter des fichiers pdf à l’échelle sur notre tapis de découpe et donc découper directement nos tissus sans avoir à imprimer, reconstituer nos patrons pdf sur papier. Il faut toujours rajouter les marges de coutures quand cela est nécessaire mais cela se fait sur inskape et cela va donc nettement plus vite et est en plus extrêmement précis.

Il est également possible de projeter l’écran d’inskape sur le tapis de découpe et d’y déposer une planche de patron de magasine et ainsi en se servant de cet espace comme d’un écran de pc, de digitaliser les patrons papiers. Cette possibilité me réjouis d’avance, je viens de recevoir le dernier magasine ottobre et j’ai hâte de tester la découpe au projecteur sur un de leurs modèles.

Ah et ce n’était pas du tout prévu lors de l’achat, mais les enfants ont découvert une autre possibilité offerte par cette installation: projeter des personnages de leurs dessins animés préférés sur une feuille de papier et s’en servir pour les dessiner. L’économie de papier n’est du coup pour tout de suite mais je préfère nettement cette consommation là.

Et vous alors, la projection de patrons ça vous tente ? Peut-être vous y étiez vous mis depuis un moment déjà

2 réflexions au sujet de « Je me met à la projection de patrons ! »

  1. Non j’avoue sincèrement que ça ne me tente pas beaucoup… Il faut dire que de mon côté depuis quelques temps je suis fan de la Coupe d’Or… Ce qui ne me semble pas très compatible. Mais ce qui est super avec la couture c’est qu’on peut faire chacune comme on a envie

  2. J’ai justement lu aujourd’hui quelqu’un parler sur le groupe de cette méthode avec le projecteur, je ne me suis pas encore penchée sur la question.

Laisser un commentaire