Lucie et cætera

Lors du test du patron Lucie de Colores la Vie, la veste chaudoudou en polaire, j’en avais réalisé 4 versions.
Je voulais écrire un article pour vous les présenter mais je n’avais pas réussi à prendre de jolies photos et (oui c’est un comble j’en conviens) Mathilde n’avait pas de tenues qui les mettaient n valeur.
J’ai donc décidé de vous les montrer petit à petit et de coudre des ensembles qui s’accorderont parfaitement bien ensemble.

Aujourd’hui je vous présente donc une Lucie que j’ai réalise dans une polaire grise de qualité franchement pas terrible, mais qui est sauvée par ce modèle qui lui est franchement top.

J’ai étrenné mon vidéo projecteur avec un chemisier Anouck toujours de Colores la Vie.
J’avais imprimé et assemblé le patron mais je n’ai pas pu m’empêcher de redessiner mes marges de couture sur inskape pour tester ma nouvelle installation, du coup j’ai pu comparer la projection au modèle papier et voir que j’avais choisi la mauvaise taille pour l’une des pièces. J’ai pu constater également que les 2 patrons se superposaient parfaitement mais que mes marges à la mains n’étaient pas parfaites.
J’ai choisi de réaliser la versions avec manches bouffantes qui lui donne un côté décontracté que j’adore et un col officier qui est celui qui s’accorde le mieux avec le col de Lucie.

J’ai ensuite voulu tester la digitalisation de patron de magasine, non, non ce n’est pas du chinois, il s’agit de positionner une planche de patron sous le retro projecteur et d’y projeter la fenêtre d’inskape pour reporter les pièces du patron dans le logiciel et pouvoir ensuite les projeter sur le tissus.
Du coup j’ai jeté mon dévolu sur le modèle Super sweet du magasine ottobre 1/2017 et comme il était préconisé de le réaliser en velours milleraies, j’ai recyclé un pantalon que je ne mettais plus depuis longtemps.
J’ai repris le tissus d’Anouck pour les doublures de poches et les volants et j’ai rajouté un volant entre la ceinture et l’empiècement dos pour minimiser la vue des anciennes coutures que l’on distinguait à cet endroit là.

Cet article me permet du coup de faire un premier retour sur mon expérience de la vidéo projection et même si pour le moment je passe encore pas mal de temps sur inskape le temps gagné ensuite est considérable, je gagne en précision et en temps de rangement après un projet.

Bon assez de bla bla, voici maintenant l’ensemble porté.

Une réflexion au sujet de « Lucie et cætera »

Laisser un commentaire